Geen zoekvraag opgegeven

Tekst
Onderstaande tekst is niet 100% betrouwbaar

f 83)

ni figurés, ajoutant qu'ils pouvoient'fe revétir d'air comme d'un habit lorfqu'ils vouloicnt fe rendre vifibles aux yeux des hommes. Les autres difoient que c'étoit èes corps animés , mais qu'ils étoient faits d'air ou d'une autre matiere plus fubtile, qu'ils épaififfoient a leut' gré lorfqu'ils vouloicnt paroïtre.

§.2.

Si ces deux:fortes de Philofophes étoient oppofés dans Popinion qu'ils avoient des Phantömes, ils s'accordoient dans les noms qu'ils leur donnoient, car tous les appelloient Démons ; en quoi ils étoient aufïï infenfés , que«ceux qui croyent voir en dormant les ames des pcrfonnes mortes , 8c que c'eft leur propre ame qu'ils voyent quand ils fe regardent dans un miroir , ou enfin qui croyent que les Etoiles qu'on voit dans 1'éau font les ames des Etoiles. D'après cette opinion ridicule ils tomberent dans une erreur qui n'eft pas moins abfurde, lorfqu'ils crurent que ces Phantömes a-

! voient un pouvoir illimité, notion deflituée de raifon, mais ordinaire aux igno-

f rans, qui s'imaginent que les Etres qu'ils F i

Sluiten