Geen zoekvraag opgegeven

Tekst
Onderstaande tekst is niet 100% betrouwbaar

t SP)

fcnt, le Diable en le maudiffant nc fait que ce qu'il doit, pülfqu'il ne peut que ce que Dieu veut; par conféquent ce n'eft pas le Diable , mais Dieu même qui fe maudit: chofe abfurde , s'il en fut jamais! S'il n'y confent pas, il n'eft pas Vrai qu'il foit tout-puiffant, 8c par conféquent il y a deux Principes, 1'un du bien Sc 1'autre du mal, 1'un qui veut une chofe, 1'autre qui veut le contraire. Oü nous conduira ce raifonncment ? A faire avoiier fans réplique que ni Dieu, ni le Diable , ni le Paradis, ni 1'Enfér, ni 1'Ame ne font point ce que la Religion les dépcint, 8c que les Théologiens , c'eft-a-dire , ceux qui débitent des fables pour des vérités , font des gens de mauvaife foi qui abufent de la créduhté des peuplcs pour leur infinuer ce qui leur plait, comme fi le vulgaire étoit abfolument indigne de la vérité ou ne dut être nourri que de chimères, dans lefqueiles un homme raifonnable ne voit que du vuide, du néant 8c de la folie.

II y a longtems que le monde eft infefté de ces abfurdes opinions; cependant dc tout tems il s'eft trouvé des efprits folides 8c des hommes finceres, qui malgré la perfécution fc font recriés Ff '

Sluiten