Geen zoekvraag opgegeven

Tekst
Onderstaande tekst is niet 100% betrouwbaar

C 110 ) 1

'frimu'm. mitto: etenim Sec. L'autre manufcrit étoit aulTi Latin Sc fans titre , Sc commencoit par ces mots, qui font, ce me femble , de Cicéron , dans le premier livre de natura Deorum. Qui vero deos effe dixerunt tanta funt in varietate & diffenfione conftituti, ut eorum mo-

lefium fit annumerare Sententias

alterum fieri pot eft profeblo, ut e ar um nulla ; alterum certè non poteft , .ut plus-una •uera fit.

Frecht, après avoir ainfi parcouru les trois livres avec affez de précipitation, s'arrêta au fecond dont il avoit fouvent entendu parler, Sc duquel il avoit lu tant d'hifloires différentes ; Sc fans rien examiner des deux autres il tira Trawfendorff a part , Sc lui dit qu'il trouveroit partout des marchands pour ces trois livres. On ne paria pas beaucoup du livre Italien, Sc pour l'autre on convint en lifant par-ci par-la quelques phrafes , que c'étoit un fyftême d'athéifme démontré. Comme le Libraire s'en tenoit a fon offre , Sc ne vouloit pas convenir avec 1'Officier , nous fortimes Sc fumes au logis de Frecht qui ayant fes vues fit venir du vin, Sc en priant Trawfendorff de nous apprendre comment ces trois livres lui étoient tombés entrc les mains, nous lui

Sluiten