Geen zoekvraag opgegeven

Tekst
Onderstaande tekst is niet 100% betrouwbaar

( n8 )

dont 1'un des attributs eft d'être une fubftance étendue, Sc par conféquent éternelle Sc infïnie; Sc dans len.il tourne en ridicule 1'opinion populaire qui établit un Dieu tout - a - fait reffémblant aux Rois de la terre; Sc paffant aux livres facrés, il en parle d'une maniere très-défavantageufe.

Le troifieme Chapitre a pour titre ce que fignifie le mot Religion; comment Sc pourquoi il s'en eft introduit un fi grand nombre dans le monde. Ce Chapitre a vingt-trois paragraphes. II y examine dans les neuf premiers 1'origine des Religions Sc il confirme par des exemples Sc des raifonncmens que bien loin d'être divines, elles font toutes 1'ouvrage de la Politique : Dans le dixieme paragraphe il prétend dévoiler 1'impofture de Moyfe en faifant voir qui il étoit Sc comment il s'eft conduit pour établir la Religion Tudaïque : dans le onzieme , on examine les impoftures de quelques Politiques comme Numa Sc Alexandre. Dans le douzieme on paffe a Jéfus-Chrift dont on examine la naiftance : dans le iie. Sc les fuivans on traite de fa Politique : dans le dix-feptieme Sc le fuivant on examine -fa morale, qu'on ne trouve pas plus pure que celle d'un grand nombre d'anciens

Phi-

Sluiten