Geen zoekvraag opgegeven

Tekst
Onderstaande tekst is niet 100% betrouwbaar

xlvïij DISCOURS ■ C'eft ainfi qu'en voulant rendré raifon de tout, on a abufé du mot ame, en 1'appliquant a plufieurs caufes que Dieu a placéei iau-dela de la fphère de notre intelligence; 1'ame végétative, 1'ame fenfitive , 1'ame accordée aux bêtes; nors avons vu plus d'un Philofophe s'autori er de ces idéés pour conclure en faveur du Matérialifme; car, comme le mot ame, également appliqué a 1'homme , aux bêtes & aux plantes, efiace toute ligne de démarcation entre ces diiférens êtres, on a conclu que dans 1'homme tout n'étoit que matière, ainfi que la raifon nous prefcrit de le penfer a 1'égard des animaux & des végétaux-.

Je crois donc établir des principes plus vrais & plus orthodoxes,

Sluiten