Geen zoekvraag opgegeven

Tekst
Onderstaande tekst is niet 100% betrouwbaar

de VAme. Sf

3*. Ces deux propriétés, dans les aniaaaux , ne peuvent être excitées que par des agens matériels ; mais dans l'hommej les affecïions morales peuvent auffi influer fur tous les mouvemens de la machine, de la manière que je Texpliquerat en fon lieu.

Un phénomène hors de la portee■ de toute explication, eft la différencë! des affinités que les diverfes efpèces de i ftimulus ont avec les parties fenfibles Sc i irritables. L'iroprefilon d'un même agent iqui excite des fenfations & des mouve-' i mens differens dans diverfes perfonnes ; iwne fubftance qui irrite violemment 1'ef-' ttomac, & qui ne produit pas un effet :bicn fenfible lorfqu'elle eft appliquée fur ia membrane pituitaire ou fur la conjonclive; les mêmes caufes morales qui1 :produifent des afFections & d'autres effets fi diffe'rens dans différentes perfonnes.

J°. Enfin les fibres nerveufes font plus ).ou moins affectées la première fois qu'elles ifubiffent l'a&ion d'une caufe ftimulante

Ba

Sluiten