Onderstaande tekst is niet 100% betrouwbaar

3° EjjTal fur let facultés

lebranlement que le plexus folaire a recu^ des mouvemens différens, par lefqUeIa liiomme exprime la furprife , Ia douleur ou le plaifir, plr lefquels il foit machinaIenoent un danger,fans que pame con. tnbue en aucune manière Lcés mouvemens. C'eft ainfi, par exemplè, que 1'im-. Preffion que le fentiment de Ia joie fait lur Ie plexus folaire détermine méchamquement les mouvemens des mufcles de Ja face & de Ia refpiration, dont 1'aétion exprime par Ie rire, ou par quelque autre mouvement analogue, fe plaifTr qui rék lulte de cette fenfation ; tandis que le fentiment de Ia peine, de Ia douleur, de la Pitie, mod.fiant différemment I'action des mêmes mufcles, s'exprime par les cris t les fanglots & les pleurs : c'eft ainfi que b frayeur détermine machinalement dans d'autres mufcles 1'adion qui éloigne le corps d'un objet hideux ou menagant; c'eft amfi que la colère, la fureur , par la vive impreffion qu'elle fait fur Ie plexus folaire , augmente 1'aclion du ceeur t met le

Sluiten