Geen zoekvraag opgegeven

Tekst
Onderstaande tekst is niet 100% betrouwbaar

r$2 EJfai fur les facultés

& qu'elles paroiiTerit en avoir une, n'en eft il pas de mêms des hommes ? Sophifme bien capable d'en impofer a ceux qui ne connoiffent point les loix de 1'éco? nomie animale.

II faut cependant convenir que les apparences font bien féduifantes. « II S3 n'eft point étonnant3 dit M. de Bu ffon, 33 que l'homme qui fe connoit fi peu lui33 même , qui confond fi fouvent fes fen33 fations & fesddées, qui diftingue fi peu 33 le produit de fcn ame de celui de fes 33 organes , fe compare aux animaux s 33 & n'admette entre eux & lui qu'une 33 nuance d'un peu plus ou d'un peu 33 moins deperfection dans l'organifationj 33 il n'eft pas étonnant qu'il les fafferaifon33 ner, s'entendre & fe déterminer comme 33 lui, & qu'il leur attribue les qualités ?3 qu'il a & celles qui lui manqueht Aufïï ce célèbre naturalifte n'a-t- il point donné dans cette erreur ; il a prouvé 9 autant qu'on pouvoit 1'exiger, que les bétes n'ont point d'arue. Cependant il ne.

Sluiten