Geen zoekvraag opgegeven

Tekst
Onderstaande tekst is niet 100% betrouwbaar

de TAme. 8jf > qu'il faut aller a magis noto ad minus 33 notum. Voici comme on a raifonné: 33 Les animaux ont des fenfations fem~ 33 blables aux noires , & cependant ils 33 nont point d'ame : donc les fenfations 33 nappartiennent pas d Vame. Mais dans 33 ce raifonnement, on met en principe 33 ce qui eft en queftion; il y a plus, >3 les deux parties du principe fe contre33 difent; car, ou les animaux n'ont point 33 de fenfations femblables aux nótres, 33 ou il faut admettre, s'ils en ont de fem33 blables pour la faim, la foif, la crainte, 33 &c. qu'ils ont une ame , la matière ne 33 pouvant jamais être fufceptible de fen33 fations qui fuppofent néceffairement 33 un être fimple , c'eft-a-dire, qui n'eft 33 point compofé de parties 33.

On voit bien que cette objecYion ne porte que fur le principe & la nature des fenfations. II y a long-temps que les métaphyficiens font dans 1'opinion qu'il n'y a qu'un être fpirituel qui puiffe avoir des fenfations, avoir du fentiment, être fen-

Sluiten