Geen zoekvraag opgegeven

Tekst
Onderstaande tekst is niet 100% betrouwbaar

EUai JUr les facu^'s

fyftême fenfible, dans le plexus folairö qu'il faudroit la placer; car c'eft-la ou réfide le fentiment de foi, c'eft-la oü répondent les fenfations du plaifir & de la douleur; c'eft de la que partent nos inquiétudes, nos defirs , les fentimens de la joie , de la peine, en un mot, toutes les affedions morales qu'on rapportoit au cceur. S'il falloit analyfer tous ces objets, quatre ou cinq volumes pareils ?celui-ci ne fuffiroient pas: les occupatbns de mon état ne me permettant point de 1'entreprendre, je me bornerai l quelques obfervations générales qui pourront faire concevoir tout le refte.

J'ai dé ja obfervé plufieurs fois que les impreffions un peu fortes faites fur les nerfs fe propagent jufqu'au centre du fyftême fenfible , d'oü elles fe réfléchiffentfur d'autres parties, & déterminent, par la communication des nerfs , tantöt Padion de certains mufcles, tantót celle de certaines glandes, tantót celle des organes de la digeftioi», de la circula-

Sluiten