Geen zoekvraag opgegeven

Tekst
Onderstaande tekst is niet 100% betrouwbaar

Ü2$ E ff ai fur les facultés

tions de Theonomie animale, & altérera

la fanté de cette femme.

Telle fut la caufe de Ia maladie d'une 'dame dont j'ai déja fait mention dans un de mes ouvrages: affedtée d'un violent chagrin par des circonftances qui avoient obligé le gouvernement de s'affurer de la perfonne de fon marr, elle devint hydropique par cette feule caufe: elle fut traitée pendant long-temps de cette maladie fans fuccès; mais enfin, le mari ayant été reconnu innocent & remis en Iiberté, 1'état de la malade changea tout d'un coup ; Ie fentiment de Ia joie rétablit bientót 1'ordre dans les fonctions de 1'économie animale, & diffipa en peu de temps tous les fymptómes de la maladie fans aucun fecours de 1'art.

Voita donc en quoi confiftent ces affections qu'on nomme moralc.i, & qu'on a cru fi étrangères a nos fens; mais ces affeéHons n'excitent pas les mêmes fenfations dans tous les hommes , paree qne les organes du fentiment ne font pas

Sluiten