Geen zoekvraag opgegeven

Tekst
Onderstaande tekst is niet 100% betrouwbaar

'I ƒ6" EJJaï fur les facultés tïons ennemies. L'Europe entière, liguée contre lui, fut contrainte de lui demander la paix; fes miniftres affuroient le fuccès des vafles projets de leur maitre par leur génie infatigable ; fes ambaffadeurs faifoient refpedter les Francois dans toutes les cours. Enfin, les arts illuftrèrent fon règne par des monumens dont le goiït, la majefté & la magnificence feront toujours 1'admiration des étrangers.

Mais tant de fuccès, tant de grandeur, alloient avoir un terme; le cara&ère de la nation dégénéra: après un demi fiècle, le fyftême fenfible des Francois nefut plus fufceptible des mêmes impreffions jle plexus folaire étant moins affecté par les mêmes objets,le génie s'éteignit avec le courage ; les ennemis triomphèrent , & la gloire de la France fut prefqu'entiérement éclipfée a la mort de Louis-le-Grand. Depuis cette époque, elle a jetté en diftérens temps des lueurs affez éclatantes ; mais nous 1'avons vue encore une fois obfcurcie. Serions-nous djncmenacés dufortdes

Sluiten