Geen zoekvraag opgegeven

Tekst
Onderstaande tekst is niet 100% betrouwbaar

I72 EJJai fur th facultés

„heureux, s'aiment ou fe haiffent né„ ceffairemènt d'après la manière dont „ ils agiffentles uns fur les autres : d ou g 1'on voit aue la néceflké qui règle Ie * monde phyfique, règle auffile monde il moral : par eonféquent tout eft fitt» mis a la fatalité ».

En rapportant a la matière tout ce qui fe paffe dans l'homme, 1'auteur a eu raifon de nier fa liberté: ce feroit comme dans les animaux oü tous les mouvemens & les adions qui en rekent font n^ceffaires; ainfi, en n'attribuant, comme il'fait, nos adions qua une mnmhcation du cerveau, qu'il fuppofé être le principe de ces adions, on ne peut cornette^ qu'elles ne foient néceftaires : mars comme nous avons démontré que le cerveau ne détermine aucun mouvement, * comme nous allons voir que tout concourt éprouver qu'il exifte en nous un être a qui Ua été accordé une forte d em pire fur certaines parties de notre corps Lc le pouvoir, indépendant de la ma

Sluiten