Geen zoekvraag opgegeven

Tekst
Onderstaande tekst is niet 100% betrouwbaar

IOO Effai Jur les facultés pent plus facilement par les idees recues, par les occafions, par 1'exemple, par le luxe, &c. 1'ame s'y laiffe entrainér par le torrent des paffions, & elle eft fouvent complice du défordre. Mais l'homme n'eft pas moins né libre, & chaque individu confidéré a part, on concoit qu'il peut fe garantir aifément de la contagion dont il eft environné.

De toutes les paffions, 1'amour eft celle qui peut caufer le plus de ravages , c'eft ^un befoin de la nature; & pour peu que Ie tempérament en attife le feu , la volonté de 1'ame a beaucoup de pu'ne a s'oppofer a fes progrès : auffi la religion a-t-elle confacré le moyen de 1'éteindre.

Quant aux autres paffions, il eft vrai que 1'ame n'a aucun pouvoir fur les fenfations qui les fufcitent; mais elle peut conftamment arrêter les actions qui réfultent de ces fenfations, & par conféquenr, anéantir leurs effets; elle eft la maitteffe enfuite d'empêcher que ces paffions ne fe

Sluiten