Onderstaande tekst is niet 100% betrouwbaar

COMEDIE LYRIQUE. 29

J ü s t 1 N e.

Oui, Monfieur, c'eft mon pere.1

LossfiÉ,

Votre pere? je lui fais compliment d'avoir une fi jolie fille.

Justine. Vous êtes bien poli Monfieur.... Gnya-t-il queuq' chofe pour vot' fervice?

Magdelaine.

II aTair d'un brave homme.

l 0 n g v r é. Eft-il iciv M. Thierri?

Justine. joy Ma mere & Iui'Tont fortis... f vont bientöt (eri Jourtanf.)

rentrer. ... J'vous dirois ben que jVas envover leur dire de r'vénir tout de fuite: mais, com' F font fortis pour queuqu'chofe de ben important, i' faut leur laifler faire Jeurs petites affaires, & vous leur parlerez quand i' reviendront; i' n' tarderont pas. . |

L.ONGPRÈ ' _

Oh! vous avezraifon, je puis attendre.. .Que! ilge avez-vous, la jolie fille? -

( . Bl /W' j[ VJ t,.i n h. '• 'V

1 Dix huit ans pour vous fervir, Monfieur, ü yen étois capable.

T -' «Jj"t ■ •

L. 6 N G P Et,

Et vos parens n'ont ils que vous d'enfant I

■ SfUl DICTIE StTHOn li £08100031 hJIOl^' ..'SufiTllnl

Justine.

Ils en vont bientöt avoir encore un autre dans un joli garcon qui fera dans, peu mon man,

L 0 n s»

Sluiten