Onderstaande tekst is niet 100% betrouwbaar

( " )

ment, pour Parraeher a fes chagrins: il le natie; le Duc réfilte, & fluit par fe laisfer conduire.

SCÈNE VII.

Le T!:édtre prêfetite un jardin. On y donne au Duc un ballet voluptueux: Tintent-ion da fcélerat doit percerdansceballet: il veutcveil. ler une pasfion qui fasfe oublier Sophie. Les Sirenes de Golo prefeutent au Duc des guirlandes , oü font enveloppées des banderolles qui dêveloppent des vers feducteurs. Sur 1'un de ces festons, on lit:

Qu' ELLE SOIT PUNIE, l'INFIDELLE !

' Le Duc paroit goüter la féduftion des Danfeufes; mais nilufion fe diffipe: anfii-tót il retombe dans un r.fFaisfeinent mélancolique. Golo, qui s'en appercoit, lui propofe une chasfe, Sifroi 1'aecepte fays empresfement, mais avec indilférence. Golo 1'emmêne, & le ballet finit quelques inftans après leur depart.

SCÈNE VIII.

Le T'iédtre reprcfente un vafte forêt. Sur le coin eft 1'ouverture d'une cabane qui parait profonde. Al'entrée de la caverne eft une fourcelimpide. Tout pres s'éleve une petite cabane de branchages: c'eft un abri que Sophie & fon fils pratiquent cpntre les rayons du foleil.

' On voit le petit Bénoni tresfer les rameaux qui forment la contexture de fa hutte, tandis que fa mere y mêle des rofés qu'elle cueilic a. fescótès. Leur vifage do-it refpircr la férenité. L'enfant va coresfer de teras

en

Sluiten