Onderstaande tekst is niet 100% betrouwbaar

colonnes de Wurmser s'avancant en toute hate vers le village d'Appenhvic, pour effectuer la réunion projetée : 1'attaquer, la mettre en déroute et s'emparer du village, tout cela fut exécuté avec une prompütude et une precision admirables. La réussite de ce combat, en empeehant la jonction des deux armées ennemies, contribua puissamment au succes de la journée : elle fut dun grand poids dans les opérations ultérieures de la campagne. Quelques jours après, le brave Decaen se signala par son liabilete et par la precision de ses manoeuvres au passage de la Renclien et a 1'attaque du pont de Kuppenheim. Le général Moreau, en rendant compte de ce dernier combat au Directoire, fit 1'éloge des talens et de la bravoure de Decaen.

» Le combat de Mulsch, 1'attaque du pont d'Ingolstadt, qui terminèrent la campagne, la retraite si justement célèbre de Moreau, furent encore témoins de 1 intrepidite du F. •. que nous pleurons.

» La campagne de 1796 venait de s'ouvrir, le passage du Rhin s'effectuait sur trois colonnes, et nos troupes allaient lutter contre des forces supérieures. Decaen, alors général de brigade, faisait partie de 1 armee du Danube. Quelques premiers succes couronnèrent les effortsde nos troupes; mais, bientót accablées par le nombre, elles allaient peutetresuccomber, lorsque Jourdan ordonna la retraite. Pendant ce mouvement, devenu dangereux par la

Sluiten