Onderstaande tekst is niet 100% betrouwbaar

377

8 209.

tertan gewesen ware. _ lm vorliegenden Falie soll das Schiffspfandrecht A^ing^g Schiffes entstanden sein. Dies ÏÏSSS nach Ansicht des Bemfungsgerichts keinen Unterschied üTder IW

emer Einziehung nach Prisenrecht bedeutungslos ist. Dasselbe rilt von EsifS

bs ist nicht ersichthch warum dem oben angegebenen Prinzin Te^fn uber eme Ausnahme zugunsten von IidandeSatSert SSSsSS? Belgique.

Minna (1262): navire allemand capturé dans le port d'Ostende le 14 aout 1914:

inw,tte?dl\qUe k &me (bdge). De L- et Ph., fonde sa demande (en uitervention) sur ce qu'eüe serait propriétaire du ss Jf«TZ i£ part pour avoir acquis ceUe-ci d'une name C. S. née L Ttendu qu'a appui de cette prétention 1'mtervenante se borne a produhe unfatÜ tation sous semg privé qu'eUe affirme émaner de ladite daïe S mat attestation dépourvue de toute garantie d'authenSté quant a'kTT

ues ners le droit que la société requérante prétend posséder • At

ïe^iïSg^ ^ C°rPriété ^ étabK-e la socitté requérante serait-eUe non recevable; qu'en effet ü est généralement

scïnavlir^6 ^r86* qUC 16 c°pViétaire de Sfit^S sous pavülon ennemi et ayant droit a porter ce pavillon ne peutsi ce navne est capturé, revendiquer contre le capteur sa part de copropriété '' Chine.

Albenga, n»°. 1 et 2 (1022 et 1019) l navire aUemand capturé dès le commencement de la guerre chino-allemande dans un port chinois et confisqué ensuite; invocation par deux sociétés non-ennemies, 1 une neutre (néerlandaise), 1'autre alliée (anglaise), de prétendues creances m rem que la cour des prises n'aurait pas le droit d'annuler

L argumentation des parties réclamantes se réduisit a ceci •

obïZianZi ( V- ^° dedded that the daim for Performance of obligation is a right t» personam, which cannot be enf orced against the ship «, rem, and that it is not within the jurisdiction otïhe DiS Prïe

of debtfSStmï Thh\hed ^P165 °f laW there are Se^^ 01 debts that will create a claim tn rem against the ship viz li) cost te buüdmg a ship (2) debts, arising from a mortgagfof me'sWp S Siedgïo^?P?ied ^ Appehant's cllnrdaL ^

Stoat? ""S 33 ^ SUPpHed t0 a shiP is like Provisions i-11-a * P ' y Cklm msm% tberefrom follows the ship A ship L v^f Itf"0^ haVÜ1 g Petities like those ot a fictitious person* eïtatit% n ^Cd by the ShiP must ^ entered into by aïeprï entative empowered to act on its behalf; therefore the receip[ givenTy

Sluiten