is toegevoegd aan uw favorieten.

La construction relative dans Chrétien de Troyes

Onderstaande tekst is niet 100% betrouwbaar

A. La relative exprime la cause ou la raison. o. Par une relative simple:

Erec; 164 „Dameisele, estez !" fet li nains, Qui de felenie fu plains; 241 Le chevalier armé dotoie, Qui vilains est et outrageus; 254 Ja mes retrover ne porroie Le chevalier, qui s'en va mout grant aleüre; 1270 Ne leisserai mon oste anuit, Qui mout m'a grant enor portee ; 3271 Erec contre lui leva sus, Qui mout estoit bien anseigniez; 8315 Devers lui se torna la dame, Qui mout estoit sage et cortoise (de même 3391); 3859 Et cil dist, qui fu esmaiiez; 3952 El tre le roi estoit antrez Mes sire Gauvains toz lassez, Qui chevauchiè avoit assez; 4477 Et reclaimme Deu et aore, Qui secors anvoiié li a; 4673 Deus la fist un po retarder, Qui plains est de misericorde ; 4701 Vostre biautez, qui tant est fine, Buene avanture vos destine ; 5535 Et li plusor d'angoisse suent, Qui plus dotent que il ne fet Et de sa honte et de son let; 6618 mout doit estre bele et jante La flors qui nest de si bele ante.

Cligés j 505 Doi les (= les yeux) an je blasmer ? Nenil. Cui donc ? Moi, qui les ai an garde; 1887 Et cil se metent a la fuie, Qui lor remenance n'i voient; 1344 Mes Alixandres ot le pris, qui par son cors leiiez et pris Quatre chevaliers an amainne ; 1704 Et Des qui nuire lor voloit Anlumina la nuit oscure; 1714 Mout lor est la lune nuisanz, Qui luist sor les escuz luisanz (de même 1716); 1940 Antor lui voit sa jant ocise, Qui desarmee fu sosprise ; 1962 Li traïtor bien se deffandent, Qui secors de lor jant atandent; 2067 De tot ice mot ne savoient Lor janz, qui estoient defors ; 2957 Et Cligés a joie retorne, Qui de deus parz le pris an porte; 8095 Thessala, qui mout estoit sage D'Amor et de tot son usage, Set et antant par sa parole, Que d'amor est ce qui 1'afole; 3315 L'anperere a la cope prise, Qui an son neveu mout se croit; 3824 Ot l'anperere tant beü Del boivre qui li ot pleü ; 8481 Lors se metent tuit a la fuie Li Sesne qui mout le redotent; 8532 Et cil de lui chacier s'angoissent, Qui por les armes nel conoissent; 3616 Grant joie an font Gre et Tiois, Quant Cligés voient sus monté, Qui la valor et la bonté De 1'arabi veü avoient; 4011 Li dus, qui cuide et croit et panse Que Cligés n'ot vers lui deffanse, Isnelemant armer se fet; .4053 L'anpererriz mener s'i fet, Qui por Cligés est trespansee ;

25