Onderstaande tekst is niet 100% betrouwbaar

8

Geneviève. Non. omroepen Rocher. Tu 1'as entendu crier, alors? . . .

Geneviève. Mais non; que dit donc ce décret? Rocher. Le décret de la Commune défend, passé bewijs van bur- dix heures du soir, de sortir sans une carte de civisgerzin rat... As-tu la tienne?

Geneviève. Oh ! mon Dieu ! Rocher. Tu 1'as oubliée chez ta parente? Geneviève. J'ignorais qu'on eót besoin d'une pareille. carte pour sortir.

Rocher. Alors, entrons au premier poste . .. La,

* .tu t'expliqueras gentiment avec le capitaine . .. et,

* s'il est content de toi, il te fera reconduire k ton domicile par deux hommes ; sinon, il te gardera jusqu'a

nader onderzoek; plus ample inf ormation ... Par file a gauche, pas flink, met ver- accéléré, en avant, marche !

mad' p°* Geneviève. Ah ! mon Dieu, Seigneur ! a moi! au secours !

SCÈNE III. — Les Mêmes, MATJRICE LINDAY.

Maurice. Qu'y a-t-il?... et que fait-on a cette femme. Rocher. Plait-il?

Maurice. Je demande quelle insulte on fait a cette femme, et pourquoi elle appelle au secours. mietjonker Rocher Mêle-toi de ce qui te regarde, muscadin! et laisse les patriotes faire leurs affaires.

Matjbice. Quelle est cette femme, et que lui voulez-vous? Je vous le demande une seconde fois .. . ,

Rocheb. Et qui es-tu toi-même pour nous interroger?

Matjbice. Je suis oflficier; ne le voyez-vous pas? Rocheb. Quelle section? Maurice. Section Lepelletier'. ..

Sluiten