Onderstaande tekst is niet 100% betrouwbaar

WM

WPK

104 noi. Catalogue avec préface de C. Ruland, le directeur du musée de Weimar, pendant longtemps l'un des amis du collectionneur. L'intérét exceptionnel de cette vente résidait dans une série de vingt beaux dessins de Dürer, e. a. Ange jouant du luth, coll. Lawrence, Coningham et Hawkins, 6550 M. (Cabinet de Berlin), Téte de vieillard, 1505, 1950 AL, Portrait de Matthseus Landauer 1450 Al., La Vierge avec 1'Enfant et Ste Anne, 1514, 9500 M., Femme assise, méme année, 3550 AL, La Mise au tombeau, 1521, 6100 AL, Portrait de Lord Morley, collection Firmin-Didot, 6650 M., Téte de 1'apótre St. Paul, coll. Lawrence, 1250 AL, Projet de vitrail avec St Georges 1920 M. Comme autres feuilles remarquables de l'école allemande: Altdorfer, un Anonyme du XV* siècle (L'Annonciation 1200 AL), Hans Baldung Grün (Femme enceinte et la Mort 1300 M., a Weimar), les Holbein, e.a. de Hans le jeune, Une tête d'homme, coll. Weigel, 1810 M., Une téte de jeune femme 2535 M., Une figure d'homme, coll. Walpole et Bale, 1550 AL, puis Melchior Lorch, Manuel Deutseh, Schongauer (la Vierge donnant le sein a 1'Enfant 750 M.), Wachtlin, et Peter Vischer (le Tirèur a 1'arc 765 M.). Le plus haut prix de la vente échut cependant au superbe Portrait de Philippe le Bon par van Eyck, de la coll. Galichon, 14.500 M. Parmi les quelques italiens: Botticelli, Tête de jeune homme, coll. Bichardson Sen., Spencer, Esdaile et Nils Barck, 1340 M., Guardi, Port d'Italie 310 M. et Coin du Palais des Doges 455 M., six dessins d'animaux par Pisano, et une Résurrection par Baphaël, coll. Alba, Lawrence, roi de Hollande et Hippisley, 1190 M. Dans l'école hollandaise d'abord huit Bembrandt: Vieillard dans un fauteuil, étude pour le Joseph racontant ses songes, 1631, 1960 M., Lion endormi 900 M., Paysage (1'église de Ste Marie a Utrecht) 205 M. (15.000 M. a la vente R. Goldschmidt, en 1917), Paysage avec route entre deux canaux 960 M., et Deux études de paysages 700 M. Ensuite Cuyp (Vue de Dordrecht 495 M.), Everdingen (Vue de rivière, aquarelle, 650 M.), van Goyen (Vue d'hiver 460 M.), Ostade et Potter. Comme francais quelques feuilles de Claude Gellée et du Poussin.

II. 1909, 24 février, Londres (chez Christie). Estampes. Vente après décès, seulement les nos 33 a 60. De Dürer, Adam et Eve £ 190, Le pommeau d'épée £ 140, Le Chevalier de la Mort £ 175 et La Mélancolie £ 190. Bembrandt, Ephr. Bonus £ 110.

W. MAYOR] (t 1874), marchand de dessins, Londres. — Desjy r-f sms'

sn/Trh /%/if Cette mar£iue lui

r r.r ' % , est attribuée a titre

d'hypothèse. Pour plus 8639, a la plume de détails voir au n°

2799.

William MASKELL (1814—1890), historiën, Bude (Cornwall).

y—~. William Maskell, d'abord membre

1 ^JIÏÏuS z^ ^e 'éghse anglicane orthodoxe, et

auteur de plusieurs ouvrages estimés sur la religion, se fit catholique en

2 640 1850. Membre de la «Society of Anti-

quaries« (F. S. A.) ét partir de 1855.

II possédait une grande bibliothèque et recherchait particulièrement les livres d'heures, émaux et ivoires du Moyen 4ge, qu'il céda au British Museum. Parmi ses publications artistiques: Ivories, ancient and mediaeval (1875), tirage a part de sa description des ivoires au South Kensington Museum.

Ses objets d'art: argenterie, porcelaines, etc, furent vendus chez Christie le. 25 juillet 1890, mais nous n'avons pu trouver tracé d'une collection d'estampes ou de dessins qu'il aurait possédée.

0 j Paraphe rencontré sur des estam/ pes anciennes, notamment sur des Dürer, et qui appartient probablement au collectionneur W, Meyer cité au 8641 n° 1813.

au crayon ou & la plume verso

W. Y0UNG OTTLEY (1771-1836), écrivain d'art et artiste-amateur, Londres. — Estampes et dessins. VV. \J. Cette marque passé pour être celle .du collectionneur susdit, qui signait 2642 généralement de ses trois initiales. Voir aux noe 2662—2665.

W. PITCAIRN KNOWLES (1820—1894), Rotterdam et Wiesbaden. — Estampes et dessins anciens. William Pitcairn Knowles, né a IWPKI Aberdeen, habita d'abord Rotterdam, oü il fit partie du groupe de collection2643 neurs connus, tels que Vis Blokhuyvioiet zen' van ^)am van Noordeloos, Ellinckverso hnysen et van Stolk. Sa collection a été commencée vers 1862. II s'en tint d'abord aux estampes, mais vers l'époqne oü il se retira des affaires et se fixa a Wiesbaden, ses préférences changèrent et il se défit de ses estampes pour se consacrer aux dessins. En même temps avaient lieu & Francfort les ventes des collections Heimsoeth, de Bonn, et Suermondt, d'Aix-laChapelle; il n'y assista pas personnellement, mais il y acquit pourtant plusieurs dessins. Par la suite il suivit lui-même les grandes ventes. C'était un amateur de bonne marque, prenant un vif intérêt a ses feuilles et les annotant habituellement sur les montages, de toutes les particularités qu'il réunissait peu a peu sur elles. Le cachet n'a été apposé que sur les dessins. VENTES : I. 1877, 26 novembre et jours suivants, Francfort s. 1. M. (chez F. A. C. Prestel). Estampes, 216 n°*, et 9 n°» de dessins. Trés beUes gravures de Aldegrever, Beham, Dürer (Vierge au singe, extra 1410 M.), Maitre E. S., van Meckenen, belle série de van Ostade, quelques excellents Rembrandt (Rembrandt dessinant, lr ét. 1310 M., Paysage au bateau, lr ét. sur japon 2600 M.) et les meilleurs graveurs hollandais du XVII* siècle.

II. 1879, 5 mai et jours suivants (même direction). Estampes des mêmes maitres que ceux de Ia vente précédente, en épreuves excellentes. Dans les 82 ri"* de Rembrandt on remarquait un lr ét. du Lutma 2700 M. et le Paysage aux trois arbres 2100 M. Trés belles épreuves de Dürer, puis Schongauer, Claude Gellée, Berchem, Potter, Ruisdael, van Dijck et'cette feuille rarissime de Hercules Seghers : Tobie et 1'Ange 4000 M. De Mare-Antoine un lr ét. non décrit de la Vierge allaitant 1'Enfant 2000 M. L'oeuvre superbe de Lucas de Leyde figurant dans cette vente ne provenait pas de Knowles.

TH. 1895, 25 juin et jours suivants, Amsterdam (chez Frederik Muller & Co.). Belle vente de dessins

497

32

Sluiten