Onderstaande tekst is niet 100% betrouwbaar

nents ot concluants, ont été différemment acceuillis ct appréciés, Un ancien professeur de droit international, M. de Bosch-Kemper, qui quelle que soit assez souvent la divergence très-j)rononcée de ses opiniona et des miennes en matière politique et religieuse avec celle de M. Groen van Prinsterer, n'a cessé de combattre avec nous les velléités annexionistes de la Prusse en 1866 comme en 1870, n'a pas hésité a invoquer les faits que j'avais allégués, et a flétrir le système inhumain et détestable de réduire par la famine, une population de deux millions d'assiégés et au dela.') Par contre, ces citations ont eu le malheur de déplaire a une spécialité militaire, M. le Chevalier Moek, ancien officier du génie et de 1 Etat-major-général ~); et a vrai dire, il est assez naturel qu'un homme du métier, envisageant les questions du droit de guerre a son point de vue, se déclare quelquefois en sens inverse de ce qui aux yeux d'un professeur de droit des Gens, parait susceptible de doute ou de toute autre appréciation. — Quoiqu'il en soit, M. Mock, tout en regrettant notre dissentiment, a cru devoir contester 1 analogie et 1'opportunité de 1'application que j'avais faite de ce qui s'etait passé en 1813, après la bataille de Bautzen, gagnée par Napoléon; et malgré mon aversion de La correspondance par lettres patentes et par voie de journal, bien loin de lui en vouloir pour la polémique courtoise et amicale dont il m a honoré, je lui suis redevable d'avoir approfondi quelque peu le sujet qui métait je 1'avoue, par trop étranger, et de me trouver a même d étaver 1'opinion que j'avais énoncée, en rappelant quelques autres précédents d'armistice et d'approvisionnement. Bien que M. Mock se soit mépris sur le sens de mes paroles en ce qui regarde la situation de 1'Empereur Napoléon a cette époque, auquel en saino politique, selon quelques-uns entre autres a en croire le Baron de Stein, on n'aurait pas dü accorder la faveur d'un armistico et du ravitaillement des placos bloquées qui en était inséparable, puisque la suspension des hostilités avait

') V. Ie Volksblad 17 Novembre 1870.

2) v- le journal de la Haye (Dagblad van Zuid-Holland en 's Gravenhage), 17 Novembre 1870.

Sluiten