Onderstaande tekst is niet 100% betrouwbaar

sent pour l'évaluation des éléments // et z du système de meines superflu.

Dans le cas ou ü y a /• systènies de meines superfius, les /• -j- 1 premiers tenues de 1'équation finale entre y et z sont nécessaires pour évaluer les éléments // et z des /• systènies de racines superfius.

Divisant le deuxième, Ie troisième, etc. coëfficiënt de 1'équation finale par le premier coetficient, 011 ohtient des résultats qui sont respeetivement, égaux a

-C:+?+ +*>

''hl* i y/m-i yim\ I

2n Zint— 1 Zlm J f (77),

(_ 1,/. ('h Hl • • -9* .'/•:• • •,'//.-! Uk +1 ,

\?1 2-2 . . .Z/, r*i Z.1 . . . Zjc _ \ Z/i -j- 1

.'/Im-I. 4. j ///,„-/, 4- 2- • >!/(„> \

zlm-k + \ yhii_k + 2_ Zbn J'

etc.

De ces égalités on peut déterminer les valeurs suivantes:

-<*+?+••■+*) I

"l ~2 k I

Hh #2 _J_ _|_ _ .'/k-\ï/k \ I

'2 *3 > (78),

jySif2" -:n |

zt Z2. . .z,

exprimées en fonetion de coetfieients de ré(pmtion finale et des hu—/■ systènies de racines indépendants.

C'es valeurs forment les coetfieients du deuxième, troisième, etc., I' -f- l'"me terme d'une équation homogène entre ) et z du degré, on 1'on prend 1'unité pour le coetficient du premier terme. Les /• systènies de racines de 1'équation ainsi obtenue représentent alors les valeurs de // et - <pii se rap|>ortent aux /■ systènies de racines superfius des équations données.

Keniarque. Pour 1'évaluation d'un seul système de racines superflu on peut se servir aussi des coetfieients du premier et du dernier terme de 1'équation finale, pour trois systènies de racines superfius

Sluiten