Onderstaande tekst is niet 100% betrouwbaar

door het tot stand komen van de thans nog geldende jachtwet van 3 Mei 1844, ') die het decreet van 1790 verving, dat, hoewel provisioneel bedoeld, toch een vier en vijftigjarig bestaan had geleid. In het stelsel van jachtgerechtigdheid bracht de nieuwe jachtwet echter geene verandering (artikel 1 lid 2). Integendeel, het streven van den wetgever van 1844 om voort te bouwen op het decreet van 1790 blijkt ten duidelijkste uit het rapport, dat door den afgevaardigde Lenoble werd uitgebracht in de vergadering van de Chambre des Députés van 7 Juni 1843. „La loi" zoo heet het daar, „n'avait point a rechercher 1'origine et la nature du droit de chasse: s'il procédait du droit naturel ou du droit civil. Ce n'était pas son objet. En 1'admettant corame un droit, elle déclare que nul ne peut chasser sur le terrain d'autrui sans le consentement du propriétaire; c'est le respect du droit de propriété. Elle déclare en même temps que le propriétaire, sans être soumis a aucune condition, peutchasser dans des possessions réunis a son habitation; c'est le respect du domicile. Ces deux dispositions sont les conséquences de nos principes de droit" *).

Het bestaande stelsel wilde daarom de wetgever van 1844 behouden en slechts verbeteren de fouten, die aan de vroegere wetgeving kleefden, en die daarin bestonden, „qu'il ne suffisait pas de restituer le droit; qu'il fallait, pour 1'intérêt public, en organiser la police: pour le droit lui-même en assurer la jouissance" 3).

nn tel caractère de dnrée et d'étendue, pour n'être pas féodal par le nom, ne le serait-il pas en réalité?"

1) Loi snr la police de la chasse. — 3 Mai 1844. — Bulletin des Lois. N°. 1094.

2) D. D a 11 o z. — Répertoire méthodique et alphabétique de législation, de doctrine et de jurisprudence. (1847), Deel 8, bl. 98.

3) Rapport, uitgebracht in de Chambre des Pairs door den pair FranckCarré op 16 Mei 1843. Dalloz , t. a p bl. 94.

Sluiten