Onderstaande tekst is niet 100% betrouwbaar

de revision n'ont a examiner que des questions de droit dont la solution, étrangère a toute considération d'ordre militaire, parait devoir être logiquement confiée a des magistrats de profession. On a objecté que si la Cour de cassation n'a, en principe, a se prononcer que sur des questions de droit, 011 lui attribue néanmoins compétence pour rechercher si les faits tels qu'ils se dégagent du jugement, ont bien re^'u des juges, leur qualification légale, qu'ainsi elle peut être appelée a examiner si, dans le cas prévu par 1'article 229 (militaire frappé par son supérieur), celui-ci était bien en état de légitime défense; si telles circonstances constituent bien le cas de révolte prévu par 1'article 217; telles autres, la situation du militaire en service ou sous les armes (art. 222, 223, etc.), toutes questions dont le caractére nettement militaire ne parait pas pouvoir être contesté. Sans méconnaitre la valeur de 1'objection, on peut répondre que les tribunaux de droit commun ont fréquemment a résoudre des questions techniques dont la solution implique des connaissances professionnelles. La loi cependant ne les en a pas dessaisis; car elle aurait été conduite a multiplier a Fexcès les juridictions d'exception. Elle s'est bornée a leur fournir, le cas échéant, les moyens de s'éclairer en recourant aux lumières de personnes compétentes" ').

Mitsdien stelt zij op deze gronden voor „d'attribuer a la Cour de cassation les recours formés contre les jugements des conseils de guerre en temps de paix." Terwijl men beoogt de conseils de revision op te heffen, zullen in Algiers een of meer conseils de cassation militaires permanents opgericht worden, waarvan de vijf leden behooren tot de conseillers de la justice militaire, doch als plaatsvervangers officieren hebben. Bij elke conseil de cassation militaire zullen een commissaire du gouvernement en een griffier zijn. In oorlogstijd wordt ook in Frankrijk, daar het beroep op de Cour de cassation dan geschorst is 2), voor ieder operatietooneel in het kwartier van den algemeenen bevelhebber een conseil de cassation militaire ingesteld, op de zelfde wijze als die in Algiers geformeerd. Het getal leden kan desnoods tot drie worden beperkt.

*) Bij consequente redeneering moet om deze reden de geheele militaire rechtspraak afgeschaft worden, hetgeen de Fransche Regeering voorbijziet. '') Art. 91 van het ontwerp.

Sluiten