Onderstaande tekst is niet 100% betrouwbaar

de 1'armée réclame cette enquête, devant laquelle vous reculez.

Cet emploi du Conditionnel est d'autant plus remarquable qu'il se présente ici, non point dans une phrase rédigée, mais au contraire dans une repartie assez vive; c'est donc un cas d'emploi spontané dans la langue parlée.

Nous terminerons cet exposé concernant la conjonction si, cunditionnelle et concessive, par un tableau synoptique du remplacement des temps du Conditionnel, par YIndicatif et le Subjonctif, dans la proposition conditionnelle de supposition et la proposition concessive de supposition, remplacement qui se fait a 1'aide de la conjonction si, grace au sens de futurité qu'elle comporte.

Rappelons d'abord que le Conditionnel Passé s'exprime de deux manières en francais:

J'aurais chanté et J'eusse chanté

Tu aurais chanté , Tu eusses chanté, etc. etc.

II faut veiller a ne point confondre cette deuxième forme du Conditionnel Passé avec le Plus-que-parfait du Subjonctif. C'est la même forme, mais le sens est loin d'étre le méme.

Exemples:

Tu aurais (eusses) voulu, qu'il eüt (aurait) compris.

Tu aurais (eusses) voulu qu'il eüt compris (Subjonctif).

La première phrase signifie: Als U maar gewild hadt, dan hadt U het hem wel aan het verstand weten te brengen.

La seconde: U hadt gaarne gezien, dat hij begrepen had.

La différence est grande comme on voit. II est ii peine besoin de dire que, dans la langue parlée, c'est 1'accent phraséologique qui fait ressortir la différence de sens de ces constructions identiques.

Sluiten