is toegevoegd aan uw favorieten.

Essai d'exposé rationnel des principaux cas de syntaxe de la langue française actuelle

Onderstaande tekst is niet 100% betrouwbaar

Apres les conjonctions de postériorité marquant la durée: < eputs que, jusqu'a ce que, quand, lorsqite, tant que, et toutes celles qui comportent (in zich behelzen) une idéé d'antériorité on se sert du Plus-que-parfait.

Ex. Tant qu'il avait été en santé, il avait réussi a faire face a toutes ces lourdes dépenses.

Depuis qu'on lui avait refusv cette grace, Brécov rt était plongé dans un niorne abattement.

Les braves enfants avaient continué leurs cris l'appel jusqu'a ce qu'on était venu a leur secours. '

C est paree que tu avais tout préparé h 1'avance, 'que la chose a si bien marché.

Comme elle avait recommandé qu'on la laissat dormir tranquillement, ce n'est que vers onze heures que les doniestiques commencèrent a s'in(iuiéter.

Le Putur et le Oonditionnel. Le F,U,r ,st „„ tem])s de lndicahf c est-a-d.re du mode de 1'affirmation; le Conditionnel marqué egalement Vaffirmation, mais de fagon moins absolue que 1 Indicatif, car la réalité du fait dépend d'une condition. tomparons deux exemples:

Nous saurons cela deniain.

Ici, celui qui parle est absolument certain qu'il saura le lendemain, la chose en question.

Nous saurions cela deniain, s'il voulait.

Ici, celui qui parle est certain qu'il saura la chose en

question le lendemain, si celui dunt il parle reut faire le necessaire.

Comme on voit, il y a affirmation, mais celui qui parle fait une réserve; eest la la véritable caractérisque du Conditionnel.