Onderstaande tekst is niet 100% betrouwbaar

que le présent et le futur relatifs, puisqu'on ne s'en sert plus. pour-ainsi-dire, après le Conditionnel Présent, seul cas oü il exprimait le présent et le futur rêels, sans 1'aide d'aucun corrélatif temporéi.

Ex. II avait exigé qu'on part'it sur-le-champ (présent relatif). Tu n'avais pas ordonné qu'on fit cela dès le lendeniain (futur relatif).

En effet, quand est-ce qu'ii fallait partir sur-le-champ ? — Au moment du passé oü le sujet de la principale exigeait qu'on partit.

Donc: par rapport au moment oh l'on dit (ou écrit) cette phrase, c'est-a-dire par rapport au moment de la parole, les deux actions — exiger et partir — sont des passés. Considérées relativement a leurs raoments propres, c'est-a-dire relatifs, ces deux actions sont simultanées :

A un certain moment il a exigé et on est parti a ce moment-la.

Si nous disions, ce qui se pourrait encore, surtout a la personne du singulier:

Tu voudrais bien qu'on t'accordcit cette faveur, le Subjonctif lmparfait exprimerait le présent réel;

et si l'on donnait ii la subordonnée le sens futur, le Subjonctif lmparfait exprimerait alors le futur réel:

Tu voudrais bien cjue, le moment venu, on Vaccordat cette faveur.

h'appelons que même lorsque le moment du verbe de la subordonnée est déterminé par un rapport de temps quis'établit non pas atec la principale, mais atec une proposition conditionnelle, le Subjonctif Présent tend également a supplanter \'lmparfait. On dirait donc tout aussi bien:

Je ne croirai jamais qu'il refuse, si on lui demandait la chose ainsi,

que: .... qu'il refusdt, si on lui demandait la chose ainsi.

Sluiten