Onderstaande tekst is niet 100% betrouwbaar

les manuscrits sont indispensables. De plus ces reproductions, si elles sont exécutées de fagon irréprochable, pourraient presque remplacer les originaux, si ceux-ci venaient k disparaitre d'une manière ou d'autre, danger, dont ils ne peuvent être entièrement préservés, même par les soins les plus assidus de MM. les Bibliothécaires. De cette fagon ce que nous avons le bonheur de posséder, peut être conservé pour 1'avenir.

Dans 1'intérêt de la Science chaque volume est vendu séparément et je ne désire exercer aucune pression pour obliger k souscrire k toute la première série des 12 Codices. Mon intention est néanmoins de publier entièrement la première série, si j'obtiens le concours de tous les intéressés, afin d'arriver par 1'union de la science et de 1'art k produire une oeuvre, qui ne rende pas seulement des services aux savants modernes, mais prépare encore pour 1'avenir une riche moisson.

Je termine cette communication en vous faisant savoir que je me réserve d'introduire quelques changements dans la série des Codices déjk annoncée. II est dès k présent certain que certains manuscrits devront être remplacés, vu que leurs possesseurs ont décidé de les reproduire eux-mêmes. Ceci vise particulièrement le manuscrit florentin d'E s c h y 1 e, qui en ce moment est publié par la Direction de la Bibliothèque Laurentine avec le patronage du Ministre de 1'Instruction en Italië.

A 1'apparition de ce second tome le dr. de Vries fit savoir dans les termes suivants, qu'il s'était chargé de la direction de 1'entreprise en qualité de successeur de feu le Dr. du Rieu

,Sed iam antequam in lucem emissus est is tomus

[I], dux ille et conditor totius operis Guilelmus Nicolaus Du Rieu, subita morte nobis est ereptus triste sui desiderium relinquens omnibus qui vastam eius eruditionem cum humanitate summa coniunctam admirabantur. Cui viro egregio cum ego in administranda Bibliotheca

Sluiten