Onderstaande tekst is niet 100% betrouwbaar

Ou pouvait faire liler le volant a 1'aide d uu electromoteur; >>ou energie cinétique est ') alors donué par 1 expression

A'1);

L'incrément •/ d'énergie potentielle élect.romagnétique selon qne la direction de 1'aiinant est égale 011 inverse a eelle du chanip est,

ƒ= 2 $?.<>.

$ï étant considéré eutièremeut iudépendant de .£> et de <lfy </ T.

PRINCIPAÜX RÉ8HLTATS.

Je ne saurais résumer soinmaireinent que quel(|ues cas particulier*, surtout ceux oü les vecteurs G, £ et 5)? coïncident on forment des angles droits; distinguons pour plus de clarte les dillerentes configurations les plus simples:

I. l/ainiant n'est soumis a aucuue coiürainte, autre qne celles, qui s ensuivent du mécanisine décrit.

1. L'aimaut est „polai re" ; il coïncide done au début avee le pivot [(«0Ï} (i) = 0 ou t:]. Mais eoinine sou mouvement rotatoire manque de stabilité cinétique, raimant tend a se détourner de la position axiale et oceupera bientöt eelle qui est dirigée dans le ])lan du volant, de sorte que sou axe principal stable eoineidera avdc le pivot el A egalera sou moment d'iuertie maximum. Sans autres précautions on se trouvera done bientot en présence du cas suivaut:

2. L'ainiaut est equatorial, c'est a dire perpendiculaire au pivot [(931, (i) = - 2]; dans le champ le problème est dès a présent

') Notations: ». intensité du champ; OT. moment magnétique; Wh, composante moyenne „induite" parallèle au ehamp; <5, vitesse angulaire du volant (le vecteur 15 indique aussi la direction du pivot, relativement a laquelle le volant tourne dans le sens positif; 1'angle entre deux des vecteurs est denote comme ('AM. fc) par exemple. A', K', „moment d'inertie polaire du volant et de raimant autour du pivot; énergies cinétique et potentielle; 7', temps.

Sluiten