Onderstaande tekst is niet 100% betrouwbaar

llevenons en eH'et a la théorie de Lorbntz et a notre équation (2) et appliquons la ii un diélectrique honiogèiie. On sait. cominent Louiontz se représcate un milieu diélectrique; ce milieu renfcrnierait des électrons susceptibles de pctits déplaeements, et ces dé|)lacements produiraient la polarisation diélectrique dont Fellet vicndrait s'ajouter, a certaiu points de vue, a celui du déplacement électrique proprcment dit.

Soient .V, ), / les composantes de eette polarisation. On aura:

tf.X , dl , <!'/.,

(o) =

Les sominations des seconds membres sont étendues a tous les électrons contenus a rintérieur de l'élément i/r et ces équations peuvent ut re regardées comine la détinition même de la polarisation diélectrique.

Pour l'expression de la résultante des forces pondéromotrices (que je 11e désigne plus par \ alin d'éviter toute confusion avee la polarisation) nous avons trouvé 1'iutégrale:

ou

JpV-ftiDIr + Xff/*-

Les deux premières intégrales peuvent être remplacées par

en vertu des équations (5). Quant a la troisième, elle est nulle, par ce que la charge totale d'un élément de diélectrique contenant un certain nombre d'électrons est nulle. Notre force pondéromotrice se réduit donc a:

IVl-O

Si je désigne alors par II la force due aux diverses pressions de Maxwell, de sorte que

n = (.v, + A,) + (.vl-r)

Sluiten