Onderstaande tekst is niet 100% betrouwbaar

si dx, ili/, dz expriment les projections de l'élémeut sur les ;i\es.

Ce determinant expriine le uoinbre des unités de volume dun parallélopipède, dunt trois arêtes concourants représentent la foree magnétique, 1'élément et la vitesse de ['élément.

[maginous qu'uii circuit ail un mouvement de translation dans un champ uniforme, la force éleetromotrice d'induction totale sera nulle. Kn eliet, pour tous les points du circuit .£) et i' out la mêiiie valeur, tandis que les éléments peuvent être ]»ris deux a deux de telle manière que les projections correspondantes out des signes contraires et se détruisent.

Les composantes de [6. ds]') sont:

(cos p — Jj;/ cos y) <h etc.

donc les composantes des forces pondéromotrices quant a la première partie, peuvent s'exprimer par:

•0, £„ -Ó:

A i = '/) -Ó: cos /3— -0,/ cos y | ilx dt) dz etc.

i <•'/ °Z |

L'équivalent mécauique de la chaleur correspondant avec la t'orce éleetromotrice

[/•. ,e>]

par unité de volume devient

■ftc $u

H = y J1' cos z -f- (l cos ,ü -|- H cos y f - = q cos x cos j3 cos y \

I V!l I

c'est-a-dire cette quantité s'expriine par ie carré du volume d un parallélopipède, que nous avons considéré tont a 1'heure, multiplié par la conductibilité spécitique.

.Ie dois remarquer que le valeur de II change de signe selon celui du parallélopipède. ('es considératious ne disent donc rien de la localisation de 1'énergie.

Imaginons une s]»lière dont le rayon soit l'unité et dout le centre

') Notation de M. Lorkntz.

Sluiten