Onderstaande tekst is niet 100% betrouwbaar

Beaucoup plus nombreux encore ont été les changements motivés par des raisons empiriques. \ an dek \\ aals avait bien montré 1'accord qualitatif de son équation avec les expériences d'Andrews; mais Glausirs par une comparaison attentive iit ressortir des ditierences quantitatives notables; pour y remédier il modiiia 1'évaluation de la pression interne de van dek Waals et admit que le terme </ au lieu d'être constant variait en raison inverse de '/'et qu'il lallait remplacer l/r2 Par 1(" + 'l)2> étant une nouvelle constante a laquelle il ne chercha pas d'ailleurs a donner une signitication théorique. 11 posait donc

w ="y

Peu après Amagat commenca la publication de ses expériences sur la compressibilité et la dilatatiou des Huides dont 1'enseinble fournit, tant par la variété des propriétés physiques des gaz étudiés (|ue par Tétendue des températures et surtout des pressions (ju elles embrassent, le répertoire le plus complet de données numériques que 1'on ait pour servir de pierre de touche a une équation.

Saki: ai' les employa aussitot dans une série d'études remarquables a contröler la formule de Clausius. II fut amené a remplacer le facteur de température f{T) = K\T de Claüsius par Fexpouentielle k et A' étant deux constantes.

Clai sii s lui-même dans ses études sur les vapeurs d'eau et d ether adopte la forme plus conipliquée ƒ(?') = A T~"' — JiT et Battelli admit ƒ('/') = AT->" — BT~n.

II est a remarquer que tandis que les théoriciens purs eomme Lokent/,, Boi/i/.mann', van dek Waai.s ont modifié 1 expression du eovolume dans la formule de van der Waals, les physicieus placés a un point de vue empirique comme Clai sh s et Saiirau ont au contraire garde un eovolume constant et font porter les modilications sur le terme qui représente la pression interne.

II convient de citer maintenant une série de formules qui ne dérivent pas de celle de van dek Waals mais rentrent dans le type général ]>roposé par Hikn: telles sont celles par lesquelles Amagat a represente les réseaux de 1'hydrogène et de Tanliydride earbonique, Rose-InnBS les déterminations de Hamsay et S. Young sur 1'éther et de S. YounG sur

Sluiten