Onderstaande tekst is niet 100% betrouwbaar

de Oj(>34< dans le sens vertical (c. a. d. des grandes pressions\ et de 0,010 vers la gauche (c. a. d. dans le sens des petits volumes?; de eette tacon 1'isotherme 32°, 10 du mélange venait se superposer a l'isotherme •">0° de Fanhydride carbonique.

11 est possible de déduire de la les coordonnées du point critique du mélange homogene. Après le déplacement ce point doit en eliet se confondre avee le point critique de ranhydride carbonique. Comme j'ai dé,ja fait voir antérieurement ') que dans le réseau de M. Amagat: /l'-' — 31 ) '> 1 ! ■ = 304 ,7), pc — 73,0 et vr = 0,00 124 2), on obtient pour le mélange en questionp.,i, = 68,1; i\,.k — 0,00 1-3-4 et = 2 87,S; d ou = 113,5. Ces valeurs ne différent pas considérablement de celles trouvées ])ar extrapolation.

La bonne correspondance des deux réseau\ est prouvée par la figure ci jointe, représentant les deux réseaux réduits. J'y ai tiguré les isothermes 50', 403 et 30° de 1'anhydride carbonique; la portion labile du dernier isothenne a éti' extrapolée; j'y ai tiguré en outre une portion de 1 isothenne critique, également obtenue par extrapolation, ainsi que les isothermes 15°, 3s°,8 et 32°,2 qui correspondent respectivement aux isothermes 27°,30. 21 °,50 et 15°,30 du mélange. Les croix représenteut mes observations; on voit que, pour des volumes réduits supérieurs a 1 unitc, les points observés sont presque exactement situés sur les isothermes correspondants de 1 anhydride carbonique. l'our des volumes réduits inférieurs al unité, on constate des divergences notables, (1" '1 serait toutefois ditficile d'at.tribuer a des erreurs d'expérimentation; pour les expliquer il faudrait admettre que j'aie coinmis uneerreurdans le calibrage de la partie supérieure d un des tubes d'expérimentation, cc que le parfait accord dans les grands volumes me paraït contester. Les ecarts ne sont d ailleurs pas supérieurs a 3°/c, et ne sont donc pas plus grands que les divergences du même genre que I on trouve même entre des substances nonnales.

Dans le tableau suivant, emprunté a mon travail sur les isothermes, :') j ai place a cotc des pressions observées celles que Ton déduit du réseau

Vers/. Aon. Akiid., 31 mars 1900, p. (!2. Communications n° 55, p. 7. ) iv est exprime en unités normales, tandis que pour le mélange c'est le volume normal théorique qui a ('té pris comme unité; < ela n'a toutefois aucune influence sur le résultat: soul le déplacement horizontal 0,010 en est atfeeté. 3) Dissertation, Levde. 1899, p. 45.

Sluiten