Onderstaande tekst is niet 100% betrouwbaar

J'ni suivi la même méthode pour déterminer les éléinents critiques des mélanges ./■= 0,0995 et ./■ = 0,1990, également supposés homogenes. A eause de la ïnoiiulre étendue de la portion que ces réseaux avaient en commun avec Ie réseau d anhvdride carbonique, la correspondance semblait, meilleure encore que dans le cas précédent. Pour Ie mélange .<■ = 0,0990 la coïncidence s'obtenait par nn déplacement parallèle de 0,001' dans le sens vertical, et de 0,020 vers la gauche. L isotherme 20°,05 coincidait avec I isotherine 00° de 1'anlivdride carbonique. Je déduis de la 0.3,5; rrl, = 0,00144 et T,k= 27:3°,0

d'oü = 0°,.'}.

Ponr le mélange x = 0,1990 la portion commune aux deux diagrammes était trop restreinte pour déterminer les éléments critiques avec la même précision que dans les deux cas préeédents. La coïncidence semblait la plus parfaite pour uii déplacement d(! 0,128 dans le sens vertical et de 0,040 vers la gauche; de sorte que Ton a //,/. = 54,8 et = 0,00405. Dans cette situation les isotliennes -ï 1 °,S(I et 22°,8(1 couvraient respeetivement les isotliennes 100° et 90° d'anlndride carbonique, d'ou Pon déduit pour les deux valeurs 2 1-9,0 et 248,4, dont 1 accord est encore trés satisfaisant; nous admettrons la valeur moyenne = 24^,7, donc /.,/, = 24°,0. La déterinination des clements critiques des autres mélanges était trop pen précise pour oll'rir quelque intérêt.

La loi des états correspondauts e\ige que pour toute substance normale 1'expression soit la même. II était donc intéressant de

p,Pr

/ UT calculer, pour cliaque mélange, la valeur de 1'expression — et

p.rkV.rk

de la comparer avec la valeur correspondante pour 1'anlivdride earbonique.

jt yr

•Te trouve en eff'et pour 1'expression ') sensiblement la

i Pour H j ai pris la valeur théorique 0,0036053, déduitc du coëfficiënt de dilatation de 1'hydrogène: 0,003G627 d'après M. M. Eamermngii Onnes et Boudin (Versl. d. Kon. Akmi., 30 juin 1900, p. 240; Communications, n° 60, d. 29), en y appliquant la eorrection pour 1'éeart de la loi de Mariottk: 0.00069 d'après M. Amagat.

Sluiten