is toegevoegd aan uw favorieten.

Criminalité et conditions économiques

Onderstaande tekst is niet 100% betrouwbaar

et richesse, et qu'ils ne se sont pas demandé si ces phénomènes mêmes n'ont pas besoin d'être expliqués, et si les conditions économiques n'ont pas une grande influence sur 1'entière organisation sociale. Ils les considèrent comme étant des phénomènes a part, de même valeur que les autres cótés de la vie sociale. En d'autres termes, la plupart des auteurs ont omis d'expliquer le mode de production actueile et ses conséquences.

Cependant les conditions économiques occupent, d'après moi, une tout autre place; elles sont la base sur laquelle ï'édifice sociale repose.

Pour éclaircir ma pensée je veux encore une fois fixer 1'attention sur la formule classique de cette doctrine, fondée par Marx et Engels, empruntée a la préface du travail „Zur Kritik der politischen Oekonomie," et que j'ai déja citée en traitant les théories du prof. Ferri.

„In der gesellschaftlichen Produktion ihres Lebens gehen die Menschen bestimmte, notlnvendige, von ihrem Willen unabhangige Verhaltnisse ein, Produktionsverhaltnisse, die einer bestimmten Entvvicklungsstufe ihrer materiellen 1'roduktivkrafte entsprechen. Die Gesammtheit dieser Produktionsverhaltnisse bildet die ökonomische Struktur der Gesellschaft, die reale Basis, worauf sich ein juristischer und politischer Ueberbau erhebt, und welcher bestimmte gesellschaftliche Bewusztseinsformen entsprechen. Die Produktionsweise des materiellen Lebens bedingt den sozialen, politischen und geistigen Lebensprozesz überhaupt. Es ist nicht das Bewusztsein der Menschen, das ihr Sein, sondern umgekehrt ihr gesellschaftliches Sein, das ihr Bewusztsein bestimmt." •)

Dans la deuxième partie de eet ouvrage je veux essayer d'esquisser un traitement de la question criminelle d'après cette théorie. Pour ce qui concerne les conditions économiques je me bornerai, pour différentes raisons au système existant, c. a. d. au capitalisme.

Quelques-unes de ces raisons sont les suivantes:

1°. un examen scientifique de la criminalité n'est possible que quand on peut se former une idéé tant soit peu juste sur la nature et 1'étendue de ce phénomène, ce qui n'est faisable que depuis 1'existence de la statistique criminelle, inconnue avant le système économique actuel.

2°. la criminalité a beaucoup augmenté sous le capitalisme, elle est de haute importance pour la vie sociale tout entière.

Plus haut j'ai déja relevé que quelques auteurs ont une opinion qui dififère de celle de la majorité, et sont d'accord avec la théorie sus-citée. Parmi eux il faudra citer Engels, un des deux fondateurs de cette théorie, et la plupart des auteurs dont j'ai parlé dans le dernier chapitre. Cependant, Engels, n'a fait, en passant que quelques observations sur 1'influence du capitalisme sur la criminalité parmi les ouvriers dans les fabriques; P. Hirsch, dans son intéressante brochure, n'a indiqué que quelques cötés de la vie économique ; et, quoique les études concernant cette question publiées par P. Lafargue et par le Dr. H. Lux soient plus complètes que celles des deux premiers auteurs il y a néanmoins des points importants que ces derniers n'ont pas examinés, ou dont

i) p. XI.