is toegevoegd aan uw favorieten.

Criminalité et conditions économiques

Onderstaande tekst is niet 100% betrouwbaar

Pour quelques autres délits nous donnerons seulement les résultats. Les mariés sont plus impliqués que les célibataires dans les suivants: violation de domicile (excepté dans les périodes de 25 a 50 ans), parjure (excepté dans les périodes de 21 a 25 et de 30 a 40 ans) et d'autres délits contre 1'obligation de prestation de serment, dénonciation calomnieuse, homicide involontaire (excepté pour la période de 25 a 30ans); délits contre la liberté personnelle (excepté pour les périodes de 30 a 50 ans), crimes et délits commis par des fonctionnaires publics.

Pour les délits suivants ce sont par contre les célibataires qui occupent le premier rang: crimes et délits contre le culte public (excepté aux ages de 21 a 25 ans), destruction et dégradation de biens (excepté dans la période de 18 a 21 ans) et incendie.

II est a remarquer que, pour presque tous ces délits, les veufs et divorcés montrent des chiffres trés élevés.

Après un examen des résultats trouvés, il est impossible de dire que les mariés présentent absolument un chiffre de criminalité plus bas que les célibataires: il y a variation pour les délits aussi bien que pour les ages. Seulement, considéré en général, le penchant au crime est moins grand chez les mariés que chez les célibataires.

Comme le prouvent les données suivantes, la corrélation entre crime et mariage est tout autre chez la femme. II est cependant nécessaire de produire le tableau suivant, avant de donner les chiffres a 1'appui de cette assertion.

ALLEMAGNE 1886—1890.

Nombres d'acquittements sur 100 accu^ sées de chaque catégorie d'&ge.

Célibataires. Mariées. j Veuves et divor-

cees.

18—21 15,1 25,6 —

21—25 16,8 24,5 24,1

25—30 16,7 24,2 19,7

30—40 17,3 23,4 19,6

40—50 18,2 24,2 21,7

50—60 18,2 25,8 24,4

plus de 60 19,8 | 27,0 27,7')

Comme chez les hommes il en résulte donc 1111 plus grand pourcentage d'acquittées pour les mariées que pour les célibataires.

') P- 559 L)r. Fr. Prinzing «Soziale Faktoren der Kriminalitat."