Onderstaande tekst is niet 100% betrouwbaar

« encore dans 1'enfance: en effet, toutes les découver « tes, soit en Anatomie, soit dans les divers traite« mens anciens et modernes, n'ont éte faites qu'a 1'aide « de 1'observation et de 1'Experience. — En cela je « ne fais que suivre 1'exemple de ceux qui nous ont « précédés; car, dit trés bien Antoine Maitbe Jéan:" « S'ils ne nous avoient pas laissé leurs découver tes, « leurs observations et leurs méditations sur toutes les « parties de la Médecine, cette science seroit encore « dans le berceau, et nous aurions juste sujet de nous « plaindre d'eux; mais ils l'ont fait si généreusement, « qu'a leur imitation, nous ne devons point priver le « public du fruit de nos veilles et de nos travaux." —

« Marclier sur les traces de ces hommes recomman« dables, ce n'est donc que s'acquitter en vers la patrie « de ce que tont citoyen lui doit; car elle peut de« mander a chacun de nous: Que feras — tu pour « moi (1)?" -

(1) Memoires ct observations anatomiques, physiologiques et physiques, sur 1'oeil et sur les maladies qui affectent eet organe par M. Jean Jkanin, Maitre en Chirurgie Oculiste de la ville de Lyon. 1'aris cliez P. F. Didot , 1772. —

Sluiten