Onderstaande tekst is niet 100% betrouwbaar

L'Etat devra-t il établir des monopoles de fabrication et de vente? II en a incontestablement le droit.

L'idée du monopole de 1'alcool peut se défendre au point de vue fiscal, encore que dans certains pays la production d'alcool soit tellement éparpillée que la réalisation en serait bien difficile. Elle était autrefois favorablement accueillie par les hygiénistes qui en étaient alors a attribuer les méfaits de 1'alcool aux impuretés qu'il pouvait contenir et a désirer la consommation d'un alcool aussi pur que possible. Aujourd'hui, on sait que c est 1 alcool luimême qui joue le role predominant dans 1 intoxication et que la faible quantité d'impuretés, malgré leur toxicité bien plus grande, joue une röle tout a fait accessoire dans le développement de 1'alcoolisme. On craint, au contraire, que 1'Etat, seul maitre de la production et de la vente, ne se laisse aller a encourager la consommation pour développer ses ressources. Les expériences faites dans divers pays ne sont d'ailleurs pas trés encourageantes. Aussi les hygiénistes ne réclament-ils plus le monopole de 1'alcool.

L'Etat peut agir plus facilement sur la consommation des alcools en évitant la multiplication du nombre des débits. Les moyens qui s'offrent a lui sont trés divers suivant les pays.

Les plus efficaces, apparemment, sont ceux employés en Suède et en Norvège et que tout le monde ici connait: on peut se contenter d'établir des licences spéciales favorisant sérieusement les débits sans alcool. L'Etat doit enfin prendre de sérieuses mesures pour réglementer les débits et en surveiller la moralité.

L'Etat usera du droit qu'il possède de réglementer la composition des boissons alcooliques. S'il n'interdit pas certaines liqueurs aromatiques, comme 1'absinthe, il pourra du moins interdire dans leur composition telle essence plus particulièrement nuisible, et imposer, pour la proportion d'essences et le degré alcoolique, un maximum qui ne pourra être dépassé.

C'est surtout sur 1'individu que 1'Etat sera appelé a légiférer.

La consommation de 1'alcool produira chez les individus des phénomènes de deux espèces bien différentes.

L'intoxication aigue, due a une absorption massive, se manifestera par des attitudes, des gestes, des paroles incohérents et scandaleux, qui nécessiteront une répression spéciale. Toutes les nations du monde sont aujourd'hui pourvues de lois sur 1 ivresse.

Mais, il faut le reconnaitre, ces mesures plus ou moins sévères de répression de 1'ivresse sont d'une efficacité bien discutable.

Sluiten