Onderstaande tekst is niet 100% betrouwbaar

Elles n'ont pas suffi a enrayer 1'alcoolisme qui de nos jours a pris une forme nouvelle.

On n'intoxique plus 1'organisme humain par une saturation massive produisant des réactions violentes, on 1'imprègne régulièrement de boissons alcooliques variées prises avec une apparente modération, et on a soin d'éviter 1'ivresse. II se crée ainsi un type d'homme, nouveau et trés répandu, 1'alcoolique, qui est toujours dangereux pour la société et contre lequel il est nécessaire de faire une législation spéciale.

Les lésions profondes causées par 1'alcool dans le système nerveux et surtout dans le cerveau, font de 1'alcoolique un aliéné et comme en lui la brute se réveille, il devient souvent violent et criminel. Grave problème non encore résolu dans tous les codes, que celui de sa responsabilité. On a tort de le déclarer irresponsable et de 1'acquitter, eet alcoolique meurtrier, de 1'acquitter purement et simplement comme cela s'est fait récemment en France. On ne peut pas davantage lui reconnaitre une pleine lucidité d'esprit, une compléte responsabilité. Nous avons a faire a un malade qui certes est responsable de son intoxication, mais qu'il faut avant tout soigner. Son traitement dans un asile spécial le mettra dans 1'impossibilité de nuire et mieux que tout régime de répression lui rendra la conscience de ses actes.

L'internement des buveurs est une mesure qui s'impose a toute nation soucieuse de restreindre les progrès de 1'alcoolisme.

C'est sur 1'homme sain, surtout, que devront porter les efforts de 1'Etat; car il représente, lui, tout 1'espoir de la race. L'enfance sera donc 1'objet de toute sa sollicitude:

Un enseignement antialcoolique sera donné dans les écoles publiques et, pour imprégner la jeunesse d'habitudes de tempérance, des sociétés scolaires et post-scolaires enróleront les jeunes générations dans 1'armée des gens sobres et sains en leur faisant prendre 1'engagement de tempérance ou d'abstinence. La nation conservera ainsi des réserves de santé, d'énergie et d'intelligence qui assureront son avenir.

En modifiant les conditions sociales, 1'Etat pourra, quoique par des voies indirectes, lutter trés efficacement contre 1'alcoolisme.

Toutes les mesures qui viendront élever le niveau intellectuel et moral des masses, toutes les réformes qui amélioreront les conditions de la vie ouvrière, auront pour résultat de diminuer

Sluiten