Onderstaande tekst is niet 100% betrouwbaar

Résumant tous ces travaux, la „Fédération internationale pour la protection des races indigènes contre 1'alcoolisme", dans les réunions qu'elle a tenues a Schéveningue avantcetteAssemblée, sous la Présidence de MM. Leigh et C. Th. van Deventer, a décidé, tout en affirmant ses préférences énergiques pour la prohibition totale des importations et de la fabrication sur place des alcools destinés a la consommation indigène, particulièrement en Afrique, de limiter, pour le moment, ses desiderata aux cinq points suivants:

1. La stricte application des dispositions de 1'Acte génér a 1 de Bruxelles et des actes des conférences de 1899 et 1906, dans les territoires délimités par le premier document et 1'extension progressive des zones de prohibition de 1'intérieur vers les cötes;

2. L'élévation graduelle des droits d'entrée et d'accise;

3. L'établissement d'un contröle sévère sur la qualité des alcools importés ou fabriqués sur place et 1'interdiction des distilleries domestiques;

4. La limitation du degré alcoolique des spiritueux, qui ne pourraient être introduits ou mis en circulation que dans 1'état ou ils doivent être consommés et sous leur emballage d'origine;

5. La prohibition de 1'importation, de la fabrication et de la vente, même pour la consommation non indigène, des liqueurs du type absinthe.

situation économique et budgétaire des gouvernements coloniaux permette de prohiber d'abord les alcools de traite, exclusivement destinés a la consommation indigène, puis tous les autres spiritueux.

signé:

baron Joseph du Teil.

Mais la „Fédération Internationale pour la Protection des Races indigènes contre 1'alcoolisme", dans la session qu'elle tint a Schéveningue pendant le Congrès, demanda a 1'auteur d'ajouter a ses conclusions les deux premiers articles qui suivent (let 2.), ce qu'il accepta de manière a pouvoir présenter sa communication non plus seulement au nom de la ,,Commission coloniale de la Ligue Nationale franjaise contre 1'alcoolisme", mais en celui de la Fédération susdite.

Sluiten