Onderstaande tekst is niet 100% betrouwbaar

afhrmations d'hier, d'exprimer ma pensée sur la question. Mais en 1'envisageant sans parti pris, je dois constater les faits suivants: D'abord chaque homme se trouve entouré de faits qu'il appelle fénomènes. Toute science, il est connu, découle de 1'étude objectif des faits en les comparant entre eux et sans les soumettre a des régies idéales, préalablement fixées. L'alcoolisme est avant tout un fait, et il peut être étudié comme un fait, le médicin, le psychologue, le sociologue peuvent 1'étudier en savant.

Mais il démolit dans 1'individu la capacité de se régler, c'est a dire la consience, alors pendant qu'il est du domaine du psychologue, il 1 est aussi du domaine du religieux qui vise surtout a régler les consciences.

II est tout de même bien clair que pendant que la lutte contre 1 alcoolisme peut être faite par tous les hommes de science indépendemment et sur les mêmes bases et avec le même but, ce n'est pas ainsi du cöté des religions. Chacune partira de son point de vue particulier.

Découle de 9a la conclusion que 1'organisation antialcoolique doit être surtout objective, scientifique et neutre. Mais comme les religions représentent une force bien grande pour 1'organisation des consciences, il est de toute nécessité pour la réussite, d'apprécier les efforts confessionnels.

Seulement il est de pure évidence que si le confessionnalisme peut être utile dans la neutralité, la neutralité ne pourrait vivre dans le confessionnalisme.

Neutralité donc avec liberté compléte aux confessions, mais jamais Ie contraire.

Dr. Gunning, (Amsterdam): Ich betone, dass ich nicht einraume dass konfessionelle Vereine es hauptsachlich oder sogar ausschliesslich auf Trinkerrettung abgesehen haben. Wenigsténs gilt das nicht für den hollandischen nationalen Verein christlicher Abstinenten und sollte auch für andere nicht gelten. Denn das Ziel liegt viel höher, die Befreiung der Menschheit von ihrem schlimmsten Kulturfeind. Grade weil das Christentum das Salz der W elt ïst, darum ist Bekampfung des Alkoholismus Aufgabe aller Christen, mögen sie nun kirchlich organisiert sein oder nicht.

Zweitens erhebe ich Widerspruch gegen die Vorstellung, alsob die „neutralen" Vereine die Sammelstelle für alle Alkoholgegner sein konnten. Es gibt nun einmal Leute, die keine Neutralitat

27

Sluiten