is toegevoegd aan uw favorieten.

Histoire d'Estevanille Gonzalez, surnommé Le garçon de bonne humeur.

Onderstaande tekst is niet 100% betrouwbaar

fo'ËSTEVANILLE. lij

VOIMEROlIHHn

chapitre xiv.

De tutile comincijjance que fit Eftevanille , & par quel cas fortuit il devient nécejfaire au vice-roi.

C^) u o i q u E j'eufle Phorirïeur d'être uh dg meflïeurs les pages du vice-roi, je n'en étois pas plus riche. Le pofte que j'occupois n'eft pas fi lucratif dans les grandes maifons que celui de maïtre d'hötel ou d'intendant. Nous faifions, mes confrères & moi, une chère excellente ; nous étions parfaitemént bien entf etenus j maïs nous n'avions pas une obole. Les charités que mon maïtre faifoit aux dépens des turcs tie paflbient pas par nos mainsi D'autres que nous avoient part a ces bonnes ceuvres.

Cela me faifoit regretter mon doyen & même don Enrique de Bolagnos. Les cent écus de gages que ce dernier me donnoit, avec fix reaux par jour pour ma nourriture, me paroiffoient pre'fe'rables au vain honneur d'être au fervice d'un grand. C'eft de quoi je me plaignois un jour au feigneur Quivillo, qui, plus heureux que moi, faifoit fon chemin a vue d'ceil, puifque de fimple gentilhomme du vice-