is toegevoegd aan uw favorieten.

Histoire d'Estevanille Gonzalez, surnommé Le garçon de bonne humeur.

Onderstaande tekst is niet 100% betrouwbaar

442 Histoir!

laüTant prendre & charger de fers docilement. Vous jugez bien qu'on n'oublia pas de nous fouiller depuis la téte jufqu'aux pieds; & ce ne fut pas une petite fatjsfaécion pour le pirate de trouver dans mes poches une bourfe de cent doublons. II en parut tout réjoui; & jugeant par-la que j etois homme a payer une grofie rangon, il affecta de me diftinguer des compagnons de mon infortune, dont il n'avoit pas trouvé le goufiet fi bien garni que le mien. II m'adreffoit la parole plutót qua eux, & je m'appercevois que, fatisfait de mes réponfes, il fe 'laiflbit agréablement pre'venir en ma faveur.

Remarquant que j'avois une guittare attachée aux épaules, il me demanda fi je favois jouer de eet inftrument. Patron, lui dis-je, vous en pourrez juger vous-même quand il vous plaira. He' bien , reprit - il , contente ma curiofité. Voyons ce que tu fais faire. Auffitót-accordant ma guittare, j'en jouai»& je 1'accompagnai de ma voix, quoique je ne fuffe guère en humeur de chanter. Le corfaire me parut trés - content de moi. Captif, me dit-il, rends grace au ciel des talens que tu as recus de lui. Ta condition n'en fera pas plus mauvaife. Quand nous ferons a Alger, je t'apprendrai a quoi je veux t'employer dans 'ma maifon.

Ce pirate, qui avoit pris le turban & le nom