Onderstaande tekst is niet 100% betrouwbaar

„ reux. Souvent l'urine etoit arrêtce paf des glaires trés - longs & qu'il ne rcndoit „• qu'avec bcancoup d'efforts & de douleur. „ Le périnée etoit toujours dans un etatdc 5^ tenfion. II me dit avoir eu , il y avoit?, is ou lóannées une gonorrhée que , dans; „ !e tems, il fit foigner „.

Je crus reconnoitre une maladie de Ia veffie & j'ordonnai quatre gouttes de Teintere de Myrrhe & de Gomme laqué faite par VEaude Rabel, dans du vin blanc, a prendre trois fois par jour. A'ütfitór, il fe fitunecoü» lement confidérable , de couleur brune &très-fétide. La presfion & Ia dyfurie ces* férent, il ne refta qu'une chaleur, en urinant qui provenoit autant'du reméde que' de Pacrêté de 1'humeur. Les glaires perdirent leur confiftance & leur tenaeité & ne parurent plus dans l'urine que comme des fïls. L'écoulement diminua de jour en jour , perdit fa mauvaife odeur , vint de la confiftance & de la couleur du" glaired'éeuf & enfin disparut dans* 1'éspace de-6 mois.

Sluiten