is toegevoegd aan uw favorieten.

Des États Généraux, et autres assemblées nationales.

Onderstaande tekst is niet 100% betrouwbaar

$44 Esprit

fon augufte miniftere. Quanquam fumma ml** nifterii, in nop ra perfond confifere videatur f tarnen & divind autoritate , & humand ordinatlone ita perpartes dlvifum effe cognofcitur, ut unufquifque vefrum in fuo loco & ordine, partem noftri minifterii habere cogncfcatur ; d'oii ce Prince conclut , qu'ils doivent tous 1'aider , undè omnes vos adjutores noftri effe debet-is ; ou , comme on le lit ailleurs , qu'ils lui doivent confeil. Vos qui regis fideles & conjïliarii effe debetis. Par cette raifon ils font auffiappellés par les Rois, Adminiftrateurs de 1'Etat , Re gni Adminiftrato res. ( ld. p. .273, T. 1, p. 633. T. 2, p. 83, 5 ,259). s

On a remarqué fans doute les derniers mots importans de Charles - le - Chauve & de Carloman , fur ce que doivent les Rois a ceux de leurs Sujets qui font obligés, par leur inftitution même , de veiller a leurs vrais intéréts : L''honneur & la fe'curité, debitumhonorem & fdlvamentum.

Delapolice publique & de la légiftation, d'après les Capitulaires, fous la feconde race.

On ne peut ouvrir les deux volumes des Capitulaires , fans y voir les anciens Pariemens enpolfefiiondes fonctions auguftes qu'ils avoienc remplies dès 1'origine de la Monarchie. Dans