Onderstaande tekst is niet 100% betrouwbaar

/ bu roijean; iJ5

Ie' Vilain , Bourgeois' de Paris , fouverain maura des monnoyes, Sc maitre des comptes du roi; Jehan Chauvau de Chartres, tréforier des guerres. Requirent lefdits élus que commiffions fuffent données a. reis comme ils les normmeroienr, Sc procéderoient fur lefdits officiers fur les cas que lefdits élus bailleroient. Et fe lefdits officiers étoient trouvés coupables , ils' fuffent punis, & s'ils étoient trouvés innocens , fi vouloient élus qne ils perdiffent tous leurs biens & demouraflent perpéruellement fans offices royals.

hem. Requirent lefdits élus qu'il voulfift dé~ livrer le roi de Navarre, lequel étoit emprifonné de par le roi , père dudit monfeigneur le duc, fi comme deffus eft dit, en lui difantque depuis que le roi de Navarre avoit été emprifonné , bien n'étoit venu au roi ne au royaume par le pêché de la prinfe dudit roi de Navarre.

hem. Requirent encore audit monfeigneur le duc qu'il fe voulfift gouverner du tout par certains confeillers que ils lui bailleroient de tous les trois états. C'eft a. favoir quatre prélats, douze chevaliers Sc clouze bourgeois, lefquels confeiiliers auroient piuffance de tout faire & ordonnet au royaume , ainfi comme le roi, tant de mettre & oter officiers comme d'autres chofes. Et plufieurs autres requêtes, lui furent griefves & pefantes. Si répondit monfeigneur le duc que fur

Sluiten