is toegevoegd aan je favorieten.

Des États Généraux, et autres assemblées nationales.

Onderstaande tekst is niet 100% betrouwbaar

sous Henri Hl. ï S x

a&e , qu'il n'étoit feulement né a bien faire * mais aufli a bien dire , chofe qui ne /eft encore remarquée en un grand prince , tel qu'il eft. Ec non-feulement a bien dire , mais aufli a bien perfuader, montrant une fi naïve affection , une fi bonne & vraiment paternelle volonté envers tous fes fujets , un fi grand defir de les conferver & réndre heureux , qu'il n'y eut celui de tous ceux qui 1'entendirent , qui fe peut contenir de foupirer & pleurer. Ce qui ne fera trouvé étrange de ceux qui voudront attentivement lire cette belle harangue , pefer toutes chofes , & fe propofer leur roi parlant en fi beaux & graves termes, ayant cette grace attrayante , de laquelle il eft doué, conjointe avec fa royale dignité. Car je m'aflure qu'ils fe fentiront fi fort émus , que pour confirmarion de mon dire, ils ne demanderont autres témoins qu'eux mêmes.

Déja chacun étoit jraflls & rentrés en foïmême, d'oü le roi par fon éloquence 1'avoit tranf? portée, quand M. Ie chancelier de Birague fe leva pour déclarer plus a plein la volonté du roi,fuivant le commandement qu'il avoit recu ; mais le roi, avant qu'il commencat, le fir feoir & couvrir j puis d'une belle gravité & centers! 5