Onderstaande tekst is niet 100% betrouwbaar

ju États

leurs maifons, tels qui les faut a-préfent, Sc que votre majefté les faura bien choifir.

Quant aux loix Sc ordonnances , il n'eft pas beaucoup de befoin d'en faire de nouvelles, il faudroit feulement que celles ja faites fuflent religieufement exécutées , Sc inviolablement gardées.

Lycurgue, grand légiflateur, ne voulut jamais que les loix par lui données aux Lacédémoniens, fuflent écrites Sc publiées, ains les fit apprendre par un bon ufage Sc fréquent exercice.

Les étrangers louent les Francois d'établir Sc conclure les plus belles loix du monde ; mais ils fe rient de ce qu'elles font feulement imprimées , Sc ne fe gardent point.

lis ont eu plus de raifon ces années paffées, de nous faire ce reproche que jamais.

Car 1'ordonnance derniere de Blois, projettée a votre avénement a la couronne, eft fort fainte Sc néceffaire, & toutefois faute d'exécution, inutile, & en beaucoup d'articles négligée.

L'affemblée des Etats fut en 1'année 157S', le cahier compilé & préfenté par les trois ordres, ne fut vu que trois ou quatre ans après, Sc la publication de vos ordonnances remife en un tems qu'il n'y avoit article qui ne füt renverfé, perverti Sc corrompu par nouveaux édits, avec

des

Sluiten