Onderstaande tekst is niet 100% betrouwbaar

sous Henri III. 517

En ce faifant, nous ne regretterons plus les faints régiemens des anciens rois, 1'on ne pariera plus de la juftice d'un Charlemagne, Saint-Louis &C Philippe-Augufte , moins ferons nous état de 1'affection paternelle du roi Louis douzieme.

Nos livres ne feront remplis que de votre fageffe , juftice , clémence & amour ; le ciels'ouvrira pour faire découler fur votre chef & couronne toute manne de profpérité. Dieu vous fera la grace de voir de votre lignée , laquelle en toute valeur, fera valoir le nom de Valois, nom duquel la continuation continuera le falut a la France.

Et en outre , la douceur d'une faifon fi heureufe , & la jouiftance dés fruits par nous efpérés de la conclufion des états, nous confirmera au fervice que nous devons a votre majefté, lequel de nouveau eft par nous afluré par un ferment folemnel en corps d'états, & pour loi fondamentale, pour en toute fidélité aimer, honorer & obéïr votre majefté ; & paree que la faifon fe préfente oü nous pouvous faire preuve des effets de nos bonnes volontés , & que d'ailleurs le défaut de moyens commande a plufieurs de nous un bref départ. J'ai charge exprefte de vous fupplier de nous donner congé, afin que retirés en nos provinces, les uns foient porteurs de vos faintes & louables infpirations, les autres

K k iij

Sluiten